Tu as un projet, un rêve? Fonce…

Aujourd’hui, on attaque fort parce qu’on sait tous qu’on est ici en CDD.

La vie, elle ne va pas durer. Et toi, moi, eux … on n’en a qu’une.

Chaque jour, il faut bien garder en tête que tout peut s’arrêter le lendemain.

Et clairement, ce n’est pas à la veille de ta mort quand tu auras 80 balais qu’il faudra regarder en arrière et avoir des regrets.

Il faut saisir les opportunités au bond. Tu as un projet ? Fonce…

Seuls les peureux vont te demander de ralentir.

J’ai reçu une critique une fois d’un expert-comptable. Il m’a dit « tu es trop fonceur ! », « Tu prends trop de risques, il faut faire attention »

J’ai répondu : « Attention à quoi? »

Tout peut s’arrêter. Comme ça, du jour au lendemain.

Ça, je le sais depuis l’âge de 6 ans quand j’ai vu ma petite sœur de 3 ans dans un hôpital pour enfants atteints du cancer.

Ce jour-là, j’ai compris le sens de la vie. On n’a pas le temps de « faire attention »

Quand je me lance dans un projet, je pèse le pour et le contre. Il ne faut pas foncer tête baisser. Partir dans tous les sens. C’est nécessaire de calculer les risques.

Mais… une fois que c’est validé… je fonce !

J’ai la chance d’être en bonne santé. Si je me lance dans un projet c’est parce que je suis motivé. Je me donne à fond pour réussir. Je ne veux pas finir avec des « si j’avais su … j’aurais dû… »

Si as des projets, travaille dur et fonce.

De toute façon, dans tous les cas, tu gagnes.

Au minimum, si le projet plante, toi, tu auras accumulé de l’expérience et tu auras appris des choses.
Un banquier m’a dit « Félicitations ! Bravo pour votre succes story. Mais…. Il faut être sacrément fou pour oser entreprendre en ce moment, non ? »

Le banquier, le comptable… Ils ont le même refrain : Il ne faut prendre aucun risque.

A mon avis, ce n’est pas possible de réussir sans prendre de risque.

Steeve Jobs disait: Seuls ceux qui sont assez fous pour penser qu’ils peuvent changer le monde y parviennent.

Je me répète. Etape par étape, tu vas rayer le mot échec de ton vocabulaire !

Tout est une histoire d’expérience. C’est tout !

Tu as des rêves ? Alors mets tout en place pour les réaliser ! C’est ta destination, ton but.

Fixe-toi des objectifs pour atteindre chacun de ces rêves. Ce sont des étapes. Chaque objectif doit être atteignable et mesurable et avoir une date.

Mets en place un plan d’actions. Travaille dur et reste humble. Tout va bien se passer et tu vas atteindre ton rêve sans problème.

Par contre, ne perds pas ton temps à regarder ce qu’il se passe chez ton voisin et à l’envier s’il a une belle voiture ou une belle maison.

La plupart des gens tombent dans le panneau. Quand quelqu’un qui n’est pas né avec une petite cuillère en argent dans la bouche s’achète une grosse voiture ou une belle maison, « c’est sûr, il doit magouiller. »
C’est faux et archi faux. Laisse la jalousie aux loosers. C’est leur truc.

Le gars, pour atteindre son objectif et pour réussir, il a travaillé. Si son rêve c’était ça, il s’est donné les moyens de l’atteindre. Il a peut-être juste décidé de travailler deux fois plus dur que d’autres. Il n’est peut-être pas à 35h/semaine mais plutôt sur une moyenne de 80heures semaines, 7J/7. Et alors, c’est son rêve, son projet, sa réussite.

Fixe-toi ton but à toi. C’est quoi ton rêve ?

Si tu travailles dur et que tu te donnes les moyens, personne ne pourra t’arrêter.

Si tu es assez bon pour jouer à ce jeu, rien ni personne – je me répète – rien ne pourra t’arrêter !

On n’en a rien à foutre de savoir qui va être le Président…

On n’en a rien à faire que tu fasses partie d’une minorité.

Peu importe que tu sois black, blanc ou beurre, que tu sois homosexuel ou hétéro

Donne-toi les moyens de réussir et si tu es le meilleur, que tu bosses, les gens oublieront tes origines. Ils te verront comme « celui qui réussit ».

Ne te cherche pas d’excuse du genre, « mes parents n’ont pas d’argent, mon père est ouvrier ou J’ai démarré sans un sou »

Le principal, c’est de travailler dur, d’être déjà au taf lorsque la plupart se lèvent, et d’être encore au taf lorsqu’ils vont se coucher, c’est comme ça que l’on réussit.

Il y a 3 règles pour réussir, le travail, le travail et le travail !

Peu importe si je suis parti de rien, peu importe si à mes débuts de nombreuses banques n’ont pas voulu me suivre parce que je n’avais rien à hypothéquer. Mon père n’était pas propriétaire, qu’à cela ne tienne. J’ai continué, j’ai insisté et j’ai travaillé.

Et peu importe si certain ont démarré avec beaucoup plus que moi, je ne suis pas envieux. J’ai travaillé et peut-être même deux fois plus pour combler le retard et pour rééquilibrer la partie.

Aujourd’hui, j’ai réussi. Alors, pourquoi pas toi ?

Qu’est-ce que tu attends ? Ta réussite, tu la mérite !

 

By | 2017-06-29T19:48:29+00:00 juin 29th, 2017|Motivation|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment